Comparatif des sabres-lasers Hasbro

« Impressionnant… Très impressionnant… Mais vous n’êtes pas encore des sabres-lasers. »

En attendant que les (légers) obstacles scientifiques et techniques à la réalisation de vrais sabres-laser entièrement fonctionnels soient levés, Hasbro propose des imitations-jouets, chaque année plus sophistiquées. On ne peut pas encore trancher des mains, découper des droïdes ou percer des plaques d’acier avec, mais on peut quand même s’amuser.

Voici un petit test comparatif de trois modèles : le modèle de base sans électronique, le modèle électronique 2010 avec bruitages et lumière, et le modèle Ultimate FX 2011 qui améliore grandement l’effet lumineux.

Je précise que je parle ici uniquement des sabres-lasers jouets, pas des modèles de collection décoratifs comme les anciens Master Replicas (qui ne sont plus fabriqués, si j’ai bien compris) ou les Force FX produits par Hasbro, qui coûtent plus de 100€ pièce, autrement dit pas le genre de prix qui donne envie de confier le joujou à un enfant de 6 ans pour qu’il frappe le carrelage ou le canapé avec.

Je précise également que je ne parle pas des modèles farfelus inventés par les concepteurs de jouets mais jamais vus dans les films, comme le double sabre-laser rotatif de Grievous ou les sabres double-lame avec une grande et une petite lame. Je trouve qu’il y a un moment où il faut arrêter les conneries. Comme quand on nous avait sorti la moto de Dark Vador.

Les trois modèles présentés sont disponibles en cette fin 2011 dans la plupart des magasins (je les ai tous vus pas plus tard que cet après-midi chez Leclerc et Toys’R’Us), mais je pense que le modèle intermédiaire dit « Electronic Lightsaber » est amené à disparaître. D’ailleurs le seul modèle électronique que j’ai vu dans les différents catalogues de Noël 2011 est le tout dernier (et, fort heureusement, le plus réussi à ce jour), l’Ultimate FX Lightsaber.

Sur ce, passons aux choses sérieuses.

Le basique : sabre-laser téléscopique, sans électronique

Le plus simple et le plus ancien des 3 modèles testés. Il s’agit simplement d’un manche de sabre-laser dans lequel se range une lame téléscopique formée de cylindres de plastique opaque, colorés en bleu ou en rouge suivant le modèle.

Prix habituellement constaté : 10 à 15€ (voir sur Amazon)

  • Points forts : le prix ; la lame qui peut être complètement rétractée à l’intérieur du manche ; l’absence de risque de casse/panne des composants électroniques ; l’absence de piles
  • Points faibles : le manche est un peu gros (rien à voir avec les petits sabres-laser compacts vus dans les films), surtout pour des mains d’enfants ; la lame est un peu trop « pyramidale » (épaisse à la base, fine au bout) ; le plastique opaque de la lame n’est pas du plus bel effet ; pas de lumière, pas de bruitages

Le premier modèle électronique et semi-téléscopique, officiellement et sobrement appelé « Electronic Lightsaber »

Ce modèle (qui a à mon avis été lancé en 2010) introduit les bruitages et la lumière, qui sont activés en appuyant sur un bouton situé sur le manche. Les bruitages sont très réussis : le frssshhhh de l’allumage du sabre, le bzzzzzzzzzzzzz permanent lorsque la lame est allumée, les crrssssh lors des chocs (déclenchés par un détecteur de choc intégré), les fwossh lors des mouvements rapides de la lame dans le vide (capteur un peu moins fiable que le détecteur de choc), et le shhhhhrp à l’extinction.

La lumière est un peu moins réussie que la partie sonore : elle est en fait projetée uniquement depuis le manche, et éclaire plus ou moins la lame, qui est en plastique translucide coloré (vert, bleu ou rouge suivant le modèle). L’effet est assez faible ; dans une pièce bien éclairée ou en plein jour, on distingue à peine l’effet lumineux. Dans la semi-pénombre ou l’obscurité, c’est un peu plus convaincant. On voit que la lame est éclairée, et on remarque que la lumière clignote lors des chocs de la lame.

La lame est semi-téléscopique : elle est constituée de 3 segments, dont 1 ne peut pas être rétracté (voir photos en fin d’article). Impossible donc d’avoir juste un petit manche de sabre-laser à transporter comme un vrai Jedi (ou Sith hein, vous faites ce que vous voulez de votre côté de la Force).

Prix habituellement constaté : 35€ (voir sur Amazon)

  • Points forts : bruitages très convaincants ; manche un peu plus compact que le modèle basique 100% téléscopique ; (a priori non basé sur une expérience personnelle) je pense que le système d’éclairage est plus résistant aux chocs que celui de l’Ultimate FX
  • Points faibles : pas entièrement téléscopique ; éclairage moyen (faible et pas uniforme) ; même prix que l’Ultimate FX Lightsaber qui est plus réussi

Le dernier modèle électronique : l' »Ultimate FX Lightsaber »

C’est à ce jour le plus sophistiqué de la gamme, sorti cette année. Hasbro a abandonné complètement le côté téléscopique, sacrifié sur l’autel des effets électroniques. Les bruitages étaient déjà réussis avec le modèle précédent ; on retrouve les mêmes ici. C’est donc sur la lumière que les efforts ont porté pour cette v2 du sabre-laser électronique. Et c’est réussi. La lame s’allume réellement : il ne s’agit plus d’une lumière projetée depuis le manche mais bien d’une source lumineuse qui se trouve à l’intérieur de la lame (il s’agit en fait de plusieurs LEDs qui sont réparties sur toute la longueur, assurant un éclairage pratiquement uniforme). Avec en plus un petit effet progressif à l’allumage et à l’extinction, simulant l’entrée et la sortie de la lame. Éteinte, la lame est blanche ; allumée, elle est rouge ou bleue, suivant le modèle (Anakin Skywalker ou Dark Vador, ironie du marketing puisque c’est le même type, enfin d’un certain point de vue qui n’est pas celui d’Obi-Wan Kenobi). La lumière est toujours parfaitement visible, quel que soit l’éclairage de la pièce – évidemment l’effet est encore plus spectaculaire dans le noir (comme dans les films d’ailleurs : les meilleurs duels au sabre-laser sont ceux qui se passent dans l’obscurité).

Plus de lame téléscopique, ça veut par contre dire un sabre plus difficile à ranger, à transporter, et impossible à utiliser en accessoire de déguisement – hors séquences de combat où il est allumé. Mais ça veut aussi dire une lame qui n’est plus pointue, mais qui est vraiment cylindrique.

En résumé, on croirait tenir un tube néon coloré entre les mains, la fragilité en moins.

Les deux modèles électroniques sont équipés d’un détecteur d’inactivité, qui éteint le sabre en cas d’inutilisation pendant quelques dizaines de secondes, ce qui permet de préserver les piles (3 piles AAA, fournies).

Les modèles électroniques semblent assez résistants : malgré des chocs lame contre lame ou lame contre sol ou contre meubles, pas de problème de fonctionnement n’a pour le moment été décelé après plusieurs jours de test avec E. (6 ans). Le modèle électronique semi-téléscopique a même traversé sans encombre quelques affrontements entre E. (6 ans) et son copain A. (6 ans), or ces affrontements ne sont pas toujours des plus modérés. Attention toutefois, il ne faut évidemment pas frapper comme une brute (le modèle Ultimate FX, vu à KidExpo où des enfants déchaînés pouvaient le tester lors de duels, perd des LED et donc des zones d’éclairage en cas de chocs trop brutaux). Bref, je dirais que ces modèles électroniques sont plus résistants que ce à quoi je m’attendais, et qu’on peut frapper « raisonnablement » fort sans endommager les composants.

Prix : de 35 à 40€ dans les catalogues de Noël 2011 (voir sur Amazon)

  • Points forts : éclairage parfait ; bruitages très convaincants ; manche assez compact ; faible différence de prix par rapport au modèle précédent
  • Points faibles : la lame est sortie en permanence (lorsqu’il est éteint ce sabre-laser ne ressemble donc pas du tout à un sabre-laser éteint, mais à une épée avec une lame en plastique blanc)

En bref : l’Ultimate FX si vous recherchez les effets, le basique sans électronique sinon

Si vous (ou l’utilisateur) du sabre-laser ne recherche pas à tout prix un modèle dont la lame est rétractable, l’Ultimate FX est le meilleur choix : pour le prix d’un sabre électronique de la précédente génération, il représente à ce jour ce qui ressemble le plus à un vrai sabre-laser – dans la catégorie des jouets. Si en revanche le côté rétractable est important, prenez plutôt le modèle de base, sans électronique : une lame semi-rétractable, ça ne ressemble à rien, ça facilite… Et évidemment, si le ou les utilisateurs sont des brutes qui sont incapables de contrôler leur force, évitez les modèles électroniques (surtout l’Ultimate FX dont le système lumineux me semble plus sensible, puisque situé à l’intérieur de la lame, partie qui reçoit les chocs).

L’avis d’E. (6 ans) qui a un électronique 1ère génération bleu et un Ultimate FX rouge :

« Je préfère le bleu parce qu’on peut rentrer la lame, mais en fait je préfère surtout le rouge parce que la lumière est mieux.

– Et le vieux modèle sans électronique, avec la lame qui rentre complètement, tu le préfères pas ?

– Non parce que ce que j’aime bien c’est la lumière. »

Quelques photos comparatives

Comparaison de l’éclairage des 2 modèles électroniques (note : les couleurs rendues par la photo ne sont pas représentatives de la réalité : le bleu est bien bleu et non violet ; le rouge est bien rouge et non orange) : en haut le modèle électronique simple, en bas le modèle Ultimate FX

Comparaison visuelle des modèles : à gauche, les 3 sabres, éteints et lames rentrées au maximum. A droite, les lames sorties et allumées. On note que l’Ultimate FX est le plus long des 3 modèles. C’est aussi le plus lourd (350g contre 26g pour l’Electronic Lightsaber).

 

 

Stéfan

Un jour où je ne savais pas quoi faire, j'ai créé ce site. Dans la vie je suis robot-ninja. Et à part ça, j'ai deux enfants, E. (9 ans) et U. (4 ans).

Hey ! Regardez ça !

6 réponses

  1. Pivick dit :

    Merci pour cet article très détaillé qui m’a apporté tous les renseignements que je désirais. Mention spéciale pour la pointe d’humour. Bravo !

  2. broolysan dit :

    super sujet
    voiçi mon modèle de sabre
    un master replicas 2005 dark vador empire strike back ( le plus détaillè)
    collector bien sur
    http://www.youtube.com/watch?NR=1&v=uOokm6kJfSs&feature=endscreen

  3. Krisdevil dit :

    Moi j’ai aussi un master replica: c’est Luke Ep VI (en vert donc) mais le manche est peu ressemblant.
    j’espère avoir les moyen de m’en repayer un d’une autre couleur.

    HS :sinon vendredi sort le livre Lego star wars, l’encyclopédie des personnages.
    http://www.hothbricks.com/2012/01/lencyclopedie-des-personnages-le-livre-en-francais

  4. spot led dit :

    J’en ai offert un à mon fils et c’est extras!

  5. Rey dit :

    Maintenant, on a le second modèle en TOTALEMENT customisable, dans les disney store, avec possibilité de double-lame. A savoir que la seconde lame n’est pas éclairée, puisque les leds ne sont que d’un côté du manche. Ce qui est customisable, donc, ce sont les différentes parties du sabre : pommeau, poignéebague, garde, émetteur et lame (bleu, rouge ou vert). Puis, à l’intérieur du corps de la poignée, dans le moteur, on a un petit clapet qui cache trois cristaux colorés (en plastique), qui permettent de réaliser des combinaisons afin de modifier la séquence d’éclairage des leds et le son de sortie/extinction de lame.

Laisser un commentaire