The Settlers Online, initiation aux jeux de gestion-stratégie

Découvert un peu par hasard il y a quelques jours en jetant un coup d’oeil pour la première fois au Chrome Web Store, The Settlers Online est, comme son nom l’indique, l’adaption en ligne du jeu de gestion/stratégie The Settlers.

The Settlers sur Amiga. Vieux dossier.

Quand je pense que je jouais au premier épisode de la série sur Amiga. Et que c’était génial. Et que j’y ai passé de très nombreuses heures. Ca nous rajeunit pas.

The Settlers Online en quelques points clés parce que j’ai pas le temps de perdre du temps :

  • c’est gratuit, vous pouvez le rendre payant si vous avez envie de gaspiller des SMS à 3€ pour raccourcir les délais de construction ou acheter des ressources pour aller plus vite, mais sinon c’est gratuit ;
  • c’est pas mal du tout. Ca me rappelle d’ailleurs The Settlers 2, il y a un côté retour aux fondamentaux rendu nécessaire par le côté « jeu de navigateur web » (oui parce que je ne l’ai pas précisé, mais The Settlers Online se joue exclusivement dans le navigateur web – d’ailleurs je suis assez impressionné de voir un tel jeu tourner dans un navigateur) ;
  • j’ai l’impression que ça marche mieux avec Chrome (j’ai eu plusieurs pertes de connexion avec Firefox que je n’ai pas eues avec Chrome) ;
  • c’est compatible avec des enfants à partir de 6-7 ans ; il faut juste savoir lire un peu (niveau CP c’est bon) car il y a un peu de texte (mais pas trop). Le déroulement du jeu est très lent, ce qui facilite la prise en main par de jeunes joueurs (ça peut aussi les frustrer au bout d’un moment, mais voir point suivant) ;
  • le jeu fonctionne sur le principe de l’univers persistant qui tourne en continu, même quand vous ne jouez pas ;
  • la lenteur du jeu en fait un jeu qu’on laisse tourner en tâche de fond, ou sur lequel on peut passer 15-20 minutes par jour histoire de relancer 2-3 trucs, de construire quelques bâtiments, de lancer une attaque, etc. Puis on attend jusqu’au lendemain, on laisse les Settlers bosser en notre absence, et le lendemain on peut utiliser les ressources qu’ils ont collectées depuis la veille. Du coup ça permet de doser le temps de jeu, et limite la frustration (par exemple d’un enfant) quand on lui demande d’arrêter pour aujourd’hui ;
  • La chaîne de fabrication du pain : des fermes exploitant des champs de blé, un puits, un moulin, une boulangerie

    autre point fort pour les enfants : c’est une très bonne initiation aux jeux de gestion-stratégie. Ca démarre très simplement avec un didacticiel qui s’étale sur plusieurs jours de jeu. Et ça permet de découvrir les bases de ce type de jeu : construction, collecte de ressources, amélioration des bâtiments et unité, chaîne de production de plus en plus complexe (exemple avec la nourriture : au début on fait juste de la soupe de poisson à partir de poissons pêchés ; plus tard on fait des sandwichs au poisson, pour lesquels il faut du poisson mais aussi du pain, produit à partir d’eau et de farine, produite à partir de blé récolté dans une ferme et transformé dans un moulin) ;

  • en tout cas ça plait bien à E. (6 ans). Il avait déjà joué à Settlers 6, mais Settlers Online est à mon avis plus accessible, plus adapté à de petites sessions de jeu, et a en plus un côté communautaire qui permet d’échanger des ressources entre joueurs ;
  • lancé fin 2011, le jeu est aujourd’hui encore en beta. Exemple de truc pas fini : actuellement les chemins ne servent à rien. Ceci étant, c’est parfaitement jouable et il y a de quoi s’occuper.

Hey ! Regardez ça !

2 réponses

  1. Krisdevil dit :

    j’ai aussi joué au 2 ( mais sur PC, pas sorti sur amiga ( seulement le 1 d’après wiki) )
    j’ai un une bonne partie des autres ( offert avec mon mag PC) mais je n’y ai pas joué

    ça ma l’air du même style que cityville (manque toujours quelque chose pour finir une construction)

    il existe « age of empire online » aussi (moins gestion mais plus stratégie )

    • Stéfan dit :

      Ah oui tu as raison, Settlers 2 n’est pas sorti sur Amiga. Après vérification des images, c’est au premier Settlers que j’ai joué (sur Amiga). Je vais corriger l’article, merci pour la précision.

      Cityville j’ai jamais essayé. Par contre là il ne manque rien pour finir les constructions, c’est juste très lent : le développement du village s’étale sur plusieurs jours, le temps de collecter les ressources.

      Age of Empires Online j’ai testé au lancement, c’était pas mal du tout, par contre j’ai trouvé qu’on arrivait plus vite à des limites frustrantes quand on veut rester en jeu 100% gratuit. J’avais fait un petit article sur mon autre blog, à la sortie : http://3615-mavie.blogspot.com/2011/08/age-of-empires-online-cest-gratuit.html
      Par rapport à Settlers, je trouve que c’est aussi moins adapté pour de jeunes enfants ; les premières missions sont faciles donc ça va, mais c’est quand même un jeu de destruction plutôt qu’un jeu de construction, donc assez rapidement on arrive dans des quêtes où on se fait attaquer et donc où c’est le jeu qui impose un rythme pour survivre. L’avantage des jeux de gestion-stratégie moins orientés sur le combat, c’est qu’on peut prendre son temps (en général), donc c’est parfait pour des débutants.

Laisser un commentaire