Le Hobbit : le film de Noël 2012

J’ai trouvé Les Mondes de Ralph très bien, mais à mon avis le film qui définira vraiment cette fin d’année 2012, celui dont je me souviendrai l’avoir vu au cinéma à ce moment précis avec E. (7 ans), c’est Le Hobbit. Comme Le Seigneur des Anneaux ou Star Wars, c’est le genre de film que je pourrai voir et revoir sans en avoir réellement marre.

Je l’ai vu avant-hier (en 2D car j’ai tiré un trait sur la 3D au cinéma, du moins en l’état actuel des technologies – on en reparle dans 10 ans), et déjà il me tarde que sorte le blu-ray pour le revoir. Encore plus difficile à supporter : devoir attendre une longue année pour voir le deuxième épisode qui sortira le 11 décembre 2013 (heureusement, le troisième sera un peu moins espacé du deuxième, avec une sortie prévue à l’été 2014).

Peter Jackson s’est surpassé, avec des scènes qui en mettent encore plus plein la vue que dans le Seigneur des Anneaux. Innocemment, je pensais que Le Hobbit serait moins « grand spectacle », plus intime, moins épique. A vrai dire dès l’ouverture – avec le récit de l’expulsion des nains de leur cité par le dragon Smaug – on comprend que ce ne sera pas le cas. Enfin, on peut voir des armées entières de nains affrontant autant d’orcs, plonger dans une cité naine dans toute sa splendeur, alors que dans le Seigneur des Anneaux on devait se contenter de Gimli et des mines de la Moria désaffectées.

Grand plaisir également de retrouver quelques personnages de la trilogie Seigneur des Anneaux (dont Gandalf, évidemment), et toute une plâtrée de nouveaux – dont les fameux treize nains. Mention spéciale d’ailleurs sur le character design : créer treize personnages partageant les mêmes caractéristiques de base (= ce sont des nains), tout en faisant en sorte qu’ils soient tous identifiables, sans pour autant avoir l’air complètement ridicules, c’est très fort.

Certains reprochent au film sa longueur. C’était déjà un reproche fait aux trois films du Seigneur des Anneaux. J’ai un peu du mal à comprendre. Si on aime un film, on préfère qu’il dure 3 heures qu’1 heure 30, non ? Personnellement j’en redemande, et j’espère qu’une version longue sortira (de préférence dès la sortie initiale du DVD/blu-ray…).

Certains parents s’interrogent sur la pertinence de montrer les films du Seigneur des Anneaux à des enfants de moins de dix ans – trop compliqué, trop violent, trop pour les grands… (je rappelle que je ne suis pas d’accord avec ces réticences). Sans supprimer une certaine dose de violence propre au genre (oui, il y a des scènes de guerre et de combats dans l’heroic-fantasy), Le Hobbit est à mon avis encore plus adapté à un jeune public que ne l’était déjà la trilogie. Tout simplement parce qu’à la base, Tolkien avait écrit le Hobbit pour un jeune public. Le film est plus rythmé, avec moins de temps morts et de dialogues, et donc davantage d’aventures et d’action. Il y a également une bonne dose d’humour – il y en avait déjà dans le Seigneur des Anneaux mais c’est ici encore plus marqué, grâce à certains personnages nains, à Gandalf le pince-sans-rire, et bien sûr à Bilbon, le héros malgré lui qui est embarqué dans cette quête sans vraiment comprendre pourquoi.

« Ca a peur de moi, mon Précieux ? »

Certaines scènes peuvent faire peur, bien entendu, mais on en revient à la même question que pour Star Wars et des tas d’autres films (et même de dessins animés, de Blanche-Neige à l’Etrange Noël de M. Jack) : jusqu’à quel âge est-il raisonnable de préserver les enfants d’absolument tout ce qui peut faire peur ? Mon avis est qu’il faut commencer relativement tôt et y aller progressivement. Dans ce cas, avec une telle acclimatation progressive, on peut voir le Hobbit à partir de 6-7 ans sans réelles difficultés si on a déjà vu Pirates des Caraïbes (que je situe à peu près au même niveau de « risque »). Je conseillerai toutefois d’éviter la 3D (qui à mon avis rend encore plus effrayantes les scènes avec diverses créatures monstrueuses).

9 réponses

  1. Pauline dit :

    Enfin un commentaire positif sur ce film !

    • Stéfan dit :

      A vrai dire je n’ai pas lu beaucoup d’autres avis, puisque de toute façon j’avais prévu d’aller le voir depuis à peu près le moment où j’ai su que le film était en préparation. Tu as vraiment lu autant de commentaires négatifs que ça ?

      Comme pour tout blockbuster basé sur une oeuvre littéraire, j’imagine qu’il y a déjà toute une partie de gens qui se plaignent parce que le film est moins bon que le livre, pas assez fidèle, pas assez subtil, trop « on vous montre tout », bref ils se plaignent que le film soit un film adapté du livre, et non le livre lui-même. Et puis bon ça fait toujours bien de dire qu’on a préféré le livre…

      Ensuite comme pour tout film qui fait l’actualité, à plus forte raison si c’est un film américain, il y a aussi ceux qui critiquent juste histoire d’attirer l’attention sur eux. J’ai parcouru 2 articles à mourir de rire. Un critique de cinéma qui trouve que Peter Jackson fait de la merde depuis qu’il ne fait plus du Braindead (pour ce critique, même le Seigneur des Anneaux c’est de la merde) ; le plus drôle : ce mec avait écrit son article avant même d’avoir vu Le Hobbit (authentique). Et un autre par un philosophe qui cite Bergson, selon qui le cinéma c’est du mensonge, donc Le Hobbit c’est nul. Je ne mets pas les liens car ces articles sont évidemment écrits dans l’unique but de générer du buzz.

      Troisième catégorie, ceux qui croyaient que le film était auto-portant. C’est à mon avis les mêmes personnes qui étaient allées voir La Communauté de l’Anneau, et se plaignaient à l’époque que le film n’ait pas de conclusion. Le Hobbit c’est trois films, donc forcément, à la fin du premier film, l’histoire n’est pas terminée…

      Enfin, il y a peut-être une partie de vrais déçus sincères, mais je doute qu’ils soient si nombreux que ça. D’ailleurs sur Allocine, le film a une moyenne de 4,5 étoiles sur 5 dans le vote spectateurs, ce qui est un excellent score pour un blockbuster de ce type, cible facile des attaques (cf. motifs évoqués précédemment).

  2. Je n’ai lu que des commentaires négatifs. Film trop long, Gandalf trop vieux, nains pas assez nains, etc… (Dernier aujourd’hui : sur le blog de Laurel.) Peut être que les plus déçus sont ceux qui n’ont pas lu le livre, et s’attendent à un genre de retour du SdA.

    • Stéfan dit :

      Je connais pas ce Laurel, si c’est celui de Laurel et Hardy ça m’étonne pas, le film n’est ni muet ni en noir et blanc.

      Sur la longueur du film, ben c’est sûr que si on n’aime pas, ça paraît trop long, mais si on aime ça paraît trop court, donc ce n’est à mon sens pas un critère.

      Gandalf : oui il est plus vieux, mais enfin bon je trouve qu’il s’en sort pas mal, et puis avec sa barbe et ses cheveux franchement ça passe sans problème. Pourtant j’ai revu la trilogie SdA il y a même pas un mois, c’est pas comme si mon souvenir était vieux de plusieurs années.

      Nains pas assez nains : y a des gens qui n’ont pas encore compris que les nains dans l’heroic-fantasy c’est une race, c’est pas une maladie comme celle dont souffrent Mimie Maty et Passe-Partout. Les nains de la terre du milieu ne ressemblent pas aux nains de fort boyard, c’est normal.

      Je n’ai pas lu le livre (juste l’adaptation BD, il y a super longtemps, et j’ai tout oublié de l’histoire) et je ne suis pourtant pas du tout déçu.

      Il en faut pour tous les goûts, mais bon après voilà c’est un film d’un certain genre, c’est comme ceux qui n’aiment pas la science-fiction et qui vont quand même voir Star Wars parce que tout le monde en parle, et donc forcément ils accrochent pas.

  3. J’ai lu le livre vers 8 ans. ( choisi parce qu’il y avait un dragon sur la couverture… ) et c’est mon Tolkien préféré, je suis certaine qu’il est bien, je bouillonne d’impatience. Par contre pas avant 6 ans, tu es formel ? 5 ans c’est trop petit ?

    • Stéfan dit :

      Non, pour l’âge en fait la meilleure méthode c’est plutôt de comparer à d’autres films, je ne pense pas qu’on puisse donner une limite d’âge aussi précise qui marche pour tous les enfants.

      Le Hobbit, pour un enfant qui peut voir le Seigneur des Anneaux ou Pirates des Caraïbes, ça va. Il y quelques personnages qui peuvent faire un peu peur (le chef des orcs, le roi goblin, Gollum…), mais c’est pas pire que Davy Jones dans Pirates des Caraïbes (par exemple).

      Ca dépend vraiment du niveau maximum admissible. Dans ma super liste comparative que j’avais faite pour positionner Star Wars (http://www.geekdad.fr/2012/11/star-wars-a-partir-de-quel-age/) je placerai le Hobbit à peu près ici :
      Le Petit Chat Curieux
      Winnie l’ourson et l’éfélant
      Mon voisin Totoro (pour le classement des Ghibli, c’est par là, au fait)
      Star Wars : the Clone Wars
      Toy Story
      Star Wars Episodes IV, V, I, II
      Le Monde de Némo
      Le Roi Lion
      Captain America
      Star Wars Episode VI
      Les Goonies (pub : les films familiaux des années 80 c’est ici)
      Iron Man
      Willow
      Indiana Jones et la Dernière Croisade
      L’étrange Noël de Monsieur Jack
      Blanche-Neige et les Sept Nains
      Harry Potter à l’école des Sorciers
      >>>Le Hobbit < <<
      Le Seigneur des Anneaux – La Communauté de l’Anneau
      Le Seigneur des Anneaux – Les Deux Tours
      Pirates des Caraïbes – La malédiction du Black Pearl
      Pirates des Caraïbes – Le secret du coffre maudit
      Indiana Jones et le Temple Maudit
      Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban
      Gremlins
      Star Wars Episode III
      Le Seigneur des Anneaux – Le Retour du Roi
      Harry Potter – Les Reliques de la Mort
      […]
      Saw VI

  4. GingerForce dit :

    L’année dernière, je gardais une fillette de huit ans qui se cachait derrière moi quand elle voyait des choses qui lui faisaient peur dans… les barbapapas. La maman avait tellement peur de traumatiser sa fille qu’elle la « préservait » de tout, au final, elle avait peur d’un rien.
    J’ai vu Willow quand j’était toute petite (5 ou 6 ans à peu près), évidemment j’ai eu peur du monstre à deux têtes, mais ça ne m’a pas traumatisé…
    Bref. J’ai vu le Hobbit, à partir de six-sept ans ça me parait faisable. Après, est-ce qu’un enfant de cet âge aura la patience d’attendre noël 2013 pour voir la suite, c’est une autre histoire.
    Je trouve le film très bon, Peter Jackson ne s’est pas reposé sur un public fossile, et il a eu l’intelligence d’étendre l’histoire aux « Contes et légendes inachevés » de Tolkien, ce qui enrichit l’univers du film, et poussera peut-être des spectateurs à lire l’auteur.

    • Stéfan dit :

      Ah ben justement, ces fameux contes et légendes inachevés, par exemple dans le 1er film qu’est-ce qui en est tiré ? Mon souvenir de Bilbo se limite à la lecture de la BD il y a très longtemps, j’ai absolument tout oublié. L’histoire du nécromancien par exemple, c’est dans le Hobbit ça ?

Réagir à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.