Lego Tortues Ninjas, la collec’

Ca arrive toujours très bientôt aux Etats-Unis et au printemps 2013 en France. Hypothèse : un lancement à peu près synchronisé avec la diffusion de la nouvelle série animée, sous réserve que cette diffusion ne se fasse pas en douce sur une obscure chaîne à 7h15 du matin.

Vous savez ce qui serait sûrement très cool ? Un jeu vidéo Lego Teenage Mutant Ninja Turtles, en souvenir des beat-em-up Tortues Ninjas de la grande époque.

tmnt-lego.jpg

tmnt-lego-0.jpg

tmnt-lego-1.jpg

tmnt-lego-2.jpg

tmnt-lego-3.jpg

tmnt-lego-4.jpg

tmnt-lego-5.jpg

tmnt-lego-6.jpg

tmnt-lego-7.jpg

tmnt-lego-8.jpg

tmnt-lego-9.jpg

tmnt-lego-10.jpg

5 réponses

  1. Tahiri dit :

    ouh, flutain, ça donne envie!

  2. Carbunkl dit :

    “ous réserve que cette diffusion ne se fasse pas en douce sur une obscure chaîne à 7h15 du matin.”

    Genre sur France 4, comme ce fut les cas pour les Avengers, Thundercats…

    En tout cas cette série semble bien respecter l’esprit qui nous a été cher à une époque… j’ai une petite réserve pour Krang qui fait un peu vieux chewing-gum oublié sous une table! 🙂

    • Stéfan dit :

      Oui, Thundercats par exemple je suis tombé dessus par hasard un matin parce qu’E. (7 ans) zappait de façon aléatoire sur les différentes chaînes, et en voyant les images je me suis dit “hé mais ça ressemble vachement à Cosmocats, ça !”. J’étais même pas au courant de cette nouvelle série et nouvelle diffusion.

      Mais je pense que le problème c’est qu’il n’existe plus aujourd’hui une émission de dessin animé vraiment fédératrice, comme le fut le Club Dorothée à notre époque. Quand j’étais en primaire, je me souviens qu’à la récré on pouvait discuter de ce qui s’était passé dans l’épisode des chevaliers du zodiaque ou d’olive et tom diffusé la veille.

      Maintenant il y a tellement de chaînes différentes que c’est devenu impossible ; les séries sont trop dispersées sur les chaînes, et les bonnes séries cotoient les mauvaises au sein d’une même émission, ce qui fait qu’aucune émission de capte un public vraiment fidèle.

      Je trouve que c’est peut-être l’aspect le plus négatif de ce qui par ailleurs est très bien : la possibilité de vraiment se constituer un menu de dessins animés à la carte, foyer par foyer. Surtout si on ajoute à la diffusion TV tout ce qu’on peut récupérer en VOD/replay et en téléchargement non légal.

  3. Carbunkl dit :

    Oui et il y a quand même eu depuis quelques années une réduction considérable du créneau accordé au D.A. sur les grandes chaîne. Chacune d’elle avait son émission : Club Dorothée, Minikeums, M6 Kids, Canaille Peluche… Maintenant ce sont quelques D.A. balancés de préférence très tôt le matin sans tenir un quelconque rythme des épisodes : un coup un, un coup deux , une rediff… c’est toujours la surprise.

    Alors c’est vrai qu’à présent avec la TNT nous avons des chaînes dédiées, mais il y a très peu de prises de risques quand je vois Gulli avec les éternels et renouvelables à souhait Beyblade et Power Rangers. Qu’est-ce que je regrette de pas pas avoir Cartoon Network pour voir un peu de Marvel.

    Enfin, une autre tendance qui m’exaspère, c’est de voir des séries à l’origine en dessin animé (en 2D quoi!) passer à la 3D image de synthèse, comme s’il ne fallait que ça pour assurer un succès de nos jours. Je viens de voir une nouvelle série Ben 10 en version 3D avec une design des personnages complètement daté (à la limite Foot 2 Rue) ainsi que Green Lantern… c’est moche, ça n’a aucun dynamisme et scénaristiquement aucun intérêt pour le daron que je suis.

    • Stéfan dit :

      Concernant les émissions de DA : le problème c’est vraiment la dispersion et comme tu l’indiques, le désordre dans la diffusion des épisodes, qui fait qu’il est impossible de fédérer un public de suiveurs. On a l’impression que les mecs qui programment s’en foutent complètement.

      Concernant les DA en 3D : je me trompe peut-être, mais je pense que le passage en quantité industrielle de la 2D à la 3D, c’est surtout pour réduire le coût de production, et que le côté “ça fait cool” (ou plutôt “on pense que ça fait cool”) vient en second. En 2D traditionnelle, s’il y a un mouvement entre un point A et un point B, il faut payer un mec pour qu’il dessine toutes les images intermédiaires. En images de synthèse, il suffit que le mec disent à un ordinateur “tu commences au point A, tu finis au point B, et tu te démerdes pour calculer les images intermédiaires pendant que je vais boire un coca.”

      PS : la partie avec le coca est romancée, en réalité je suppose que le mec va bosser sur une autre séquence pour produire le plus de minutes d’animation en le moins d’heures de boulot possible.

      PPS : je parle bien ici de la 3D basse qualité, avec des mouvements moches et des modèles peu détaillés (type La Maison de Mickey) et non de la 3D haute qualité, type Pixar, ou Clone Wars pour citer une série TV. Car dans le cas de 3D haute qualité, le travail artistique non remplaçable par des ordinateurs (création des modèles, des textures, “naturalisation” des mouvements…) reste considérable.

Réagir à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.