Toy Story IRL

Toy Story intégralement reconstitué avec des vrais jouets. Deux ans et demi de travail.

 

4 réponses

  1. Simon M dit :

    je suis partagé entre l’admiration, et la consternation (c’est long, 2 ans, pour faire un truc qui sera manifestement inférieur dès le postulat de départ car on ne voit pas l’animation des visages, donc les émotions)

    • Stéfan dit :

      Oui, alors c’est pas faux. Je pense qu’il faut avant tout considérer l’effort fourni, plutôt que le résultat. C’est comme du sport, en fait. Le résultat d’un marathon, ça ne sert à rien, tu as couru des kilomètres mais tu n’es pas plus avancé. Là c’est pareil, le résultat a un intérêt limité pour les raisons que tu indiques, par contre le défi était assez énorme et il a été relevé, et ça c’est bien.

  2. =Don Cristo= dit :

    Difficile de vraiment se prononcer sur cette création. D’une part, l’on ne peut qu’être admiratif devant le travail fourni. Entre la recherche des jouets et la création des éléments de décor requis, il en faut, de la motivation.

    D’autre part, l’on peut déplorer l’inévitable infériorité technique de la copie par rapport à l’original, ainsi que, comme vous l’avez déjà indiqué, le manque d’expression de l’ensemble. S’interroger sur l’impact qu’a eu ce projet sur la famille: combien de sacrifices consentis pour en arriver au bout?

    Néanmoins, quel hommage! Que doit ressentir un auteur, lorsqu’il constate que son œuvre suscite tant de passion? Reste que se taper l’intégralité de la vidéo en une seule séance est irréaliste. Nous sommes bien trop habitués aux réalisations techniques parfaites qu’ont permis les images de synthèse. L’animation image par image a probablement vécu.

    • Stéfan dit :

      Je suis d’accord sur à peu près tout le commentaire (d’ailleurs voir ma réponse au précédent commentaire), mais je veux juste réagir sur la dernière phrase, avec laquelle je ne suis pas tout à fait d’accord. Il sort encore quelques longs-métrages en animation image par image “à la main”, et pour je ne sais quelle raison ils ont un charme particulier. Cf. Frankenweenie or Paranorman pour ne citer que les deux plus récents. (peut-être qu’un jour un film en image de synthèse s’amusera à imiter le style stop-motion ?).

      Quand je vois L’Etrange Noël de M. Jack ou, encore plus impressionnant techniquement, Coraline, je me dis d’abord que le film est excellent et techniquement très joli, mais aussi que la patience et la minutie requises pour animer toutes ces petites figurines image par image sont tout simplement hallucinantes. Ca fait une raison supplémentaire d’apprécier le résultat.

      Je pense que toutes les techniques d’animation peuvent coexister.
      Le court-métrage bonus de Là-Haut mêlant animation 2D traditionnelle et images de synthèse, par exemple, je trouve ça excellent : http://www.youtube.com/watch?v=agmDxXIZHNY

Répondre à Stéfan Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.