Skylanders, et de 3 : “Skylanders SWAP Force”

Il fallait s’y attendre. Comme les FIFA et PES, Skylanders devient une série avec un nouvel épisode chaque année. Je sens poindre un risque de fin à la Guitar Hero, avec l’explosion de la licence ; le risque d’explosion est plus élevé avec ces jeux à accessoires, parce que le prix de revient est plus élevé, donc les acheteurs hésitent un peu plus chaque année…

Skylanders SWAP Force (c’est le titre de ce 3ème volet) aura par ailleurs à faire avec la concurrence de Disney Infinity, qui s’annonce de très haut niveau à en croire ce qu’on sait déjà sur le jeu.

La grosse nouveauté mise en avant et qui est donc supposée être la contre-attaque de Skylanders à Disney Infinity : un nouveau type de figurines, recomposables. 16 nouvelles figurines seront lancées ; le haut et le bas  sont dissociables, il sera donc possible de créer 256 personnages en combinant les différentes parties. L’idée est amusante. Toutefois si c’est la seule nouveauté et si le jeu vidéo Skylanders en lui-même n’apporte pas de grosses innovations (comme le 2 qui apporte peu d’innovation par rapport au 1er), il est clair que ce 3ème épisode ne fera pas le poids face à Disney Infinity, son gameplay qui varie complètement d’un univers à un autre, son mode Coffre à Jouets à la Little Big Planet, et bien sûr ses personnages Disney que tout le monde connait.

3513_95464_skylanders-swap-forceBien entendu, Skylanders 3 sera compatible avec les figurines de Skylanders 1 et 2. C’est d’ailleurs ce qui pourrait aider Activision à convaincre certains parents en cas de choix à effectuer entre Skylanders et Disney Infinity : le stock de figurines déjà achetées et donc à amortir…

Sortie prévue cet automne (après Disney Infinity).

Des détails ici : Skylanders Swap Force: ‘We knew we had a magical idea on our hands’ (Guardian)

8 réponses

  1. Adr3nalin-e dit :

    Quand je vois les améliorations anecdotiques… (“sauter, voler, creuser” & les figurines associables) je préfère me jeter sur Disney Infinity quitte à choisir de réinvestir dans quelque chose qui renouvellera l’expérience…
    Ok Skylanders, c’est pas mal mais il faut quand même proposer autre chose quand on est au 3ème volet.

    • Stéfan dit :

      En l’état actuel de ce qu’on sait sur les 2 titres, je suis d’accord avec toi.

      Mais je pense que pour des parents qui ne s’intéressent pas spécialement au contenu des jeux vidéo de leuurs enfants, l’argument “je t’ai déjà acheté 20 Skylanders, c’est pas pour recommencer avec Disney” va jouer et qu’ils préfèreront rester sur la série Skylanders même si le jeu est moins riche.

      • Adr3nalin-e dit :

        C’est ça le problème, les parents ne s’intéresse pas à ce qu’ils donnent aux enfants…
        Enfin c’est un autre débat! 🙂

      • Stéfan dit :

        Ce qui est frappant c’est que ce désintérêt sur le contenu est beaucoup plus marqué avec les jeux vidéo qu’avec la plupart des autres supports de “loisirs culturels”.

        Sur les films par exemple, je pense que la majorité des parents ne va pas laisser un enfant de 12 ans voir un film interdit aux moins de 18 ans. Alors que des parents qui achètent des Call of Duty ou autres PEGI18 à des pré-ados, y en a plein.

        Pareil pour les livres. Les parents font plutôt gaffe au contenu des livres, j’ai l’impression.

        Mais pour les jeux vidéo, on dirait que le contenu n’a aucune importance. On peut acheter des jeux de merde comme les Léa Passion machin, ou laisser les enfants devant des jeux de browser pourris en flash ultra-répétitifs sans aucune imagination, c’est perçu exactement de la même façon que si on les met devant un jeu de stratégie avec de la profondeur et de la réflexion, ou un super beau jeu comme Mario Galaxy.

        C’est pourtant pas compliqué de comprendre que tous les jeux ne se valent pas en matière d’éveil, d’enrichissement culturel, de développement intellectuel et artistique.

      • Adr3nalin-e dit :

        Pas compliqué… ça dépend pour qui. Regarde le décalage entre les adultes et les jeunes au niveau de l’informatique… ça se répercute sur les jeux vidéos également!
        Un enfant d’aujourd’hui (peut-être moins à l’heure actuelle) s’y connait plus en informatique et jeux vidéos que ses parents (qui, de surcroît, ne s’y intéresse pas du tout)… dans ce contexte… liberté totale aux enfants malheureusement.

        Je prend mon exemple, j’ai presque 30 ans et dans ma jeunesse, jamais mes parents n’ont pu m’interdire les choses puisqu’ils ne s’y connaissaient pas du tout contrairement à moi. Ca va que l’ordinateur et le reste sont arrivé que plus tard dans ma jeunesse! 😉

      • Stéfan dit :

        Ce qui est compliqué (car demande un certain effort de curiosité, au moins pour lire quelques critiques faites par des professionnels si on n’est pas capable de se faire soi-même un avis), c’est de déceler les jeux intéressants, enrichissants, intelligents, beaux, des jeux moches, abrutissants, creux.

        Mais comprendre que tous les jeux ne se valent pas, ça c’est pas compliqué : il suffit d’assimiler l’idée qu’un jeu vidéo c’est comme un livre, un film, une émission de télé. Y a du bon et y a du mauvais.

        Or ça, y a plein de parents qui n’y pensent pas et qui prennent les premiers jeux vidéo venus, parce qu’il y a une licence populaire dessus, ou un poney sur la boîte, ou un merchandising efficace. Ils vont mettre 40€ dans un jeu DS nul à chier auquel l’enfant va jouer 20 minutes, alors qu’en se renseignant un peu ils pourraient mettre la même somme dans un bon jeu captivant, dont l’enfant se souviendra longtemps, comme un Zelda par exemple.

  2. Krisdevil dit :

    Déjà sur le 2 je n’ai acheté que des géants

  3. Stéfan dit :

    – Bande-annonce : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=VHaGAXzmiTg
    – Il faudra acheter un nouveau portail !! Excellente idée (si l’objectif est d’être sûr de planter la série face à Disney Infinity)

Réagir à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.