The Mighty Quest for Epic Loot, un hack’n’slash familial

Nouvelle création d’Ubisoft qui décidément s’impose comme mon éditeur préféré (Rayman, Assassin’s Creed, le prometteur mais retardé Watch_Dogs…), The Mighty Quest for Epic Loot est un jeu PC actuellement en beta, prévu pour la fin de l’année (si tout se passe bien car la date de sortie officielle n’a pas encore été communiquée).

L’originalité du jeu tient dans le cocktail plutôt réussi du tower defense et du hack’n’slash. Chaque joueur incarne un héros (chevalier, archer ou mage) propriétaire d’un château. Le but du jeu : piller les châteaux des voisins, et améliorer le sien pour qu’il devienne imprenable.

La partie attaque est assez classique : on avance dans le château en tuant les monstres placés par son propriétaire et en évitant les pièges, on ramasse les trésors (or et équipements), on gagne des points d’expérience permettant de débloquer de nouvelles compétences de combat. En gros c’est un Diablo simplifié et cartoonisé. Idéal pour de jeunes joueurs donc.

 

La partie défense, qui est un jeu de gestion de ressources et stratégie, n’est pas sans rappeler Evil Genius (2004) ou Dungeon Keeper (1997) : à l’aide de l’or collecté dans les châteaux attaqués ou dans les mines d’or installées dans son propre château, le joueur achète des pièges et des monstres, ajoute des pièces à son château pour le rendre de plus en plus labyrinthesque, l’objectif étant de réduire à néant les chances de survie des attaquants.

Le tout est enrobé d’une bonne couche d’humour (comme en témoigne la vidéo d’introduction ci-dessous), avec des monstres qui attaquent avec des jets de morve et des héros cupides et prétentieux. Le jeu est classé PEGI 12, ce qui ne fait que confirmer l’absurdité de ce système dont il serait temps que quelqu’un songe à le réformer. Il n’y a absolument rien de dérangeant pour des enfants de moins de 10 ans dans ce jeu ; c’est au contraire une excellente introduction et solution d’attente aussi bien aux hack’n’slash plus exigeants comme Diablo ou Torchlight qu’aux jeux de stratégie.

The Mighty Quest for Epic Loot se joue exclusivement en ligne (car si le jeu contient des châteaux créés par les concepteurs du jeu, le côté “je pille les châteaux de mes amis en ligne” est évidemment bien plus excitant) et est un free-to-play, avec les désormais classiques restrictions de ce modèle : en gros si vous voulez jouer gratuitement, les améliorations de votre château seront plus longues à obtenir, votre inventaire sera plus petit, etc. Ceci dit, même en ne déboursant pas un centime, il y a de quoi s’amuser plusieurs heures sans réelle frustration. Testé et validé ce week-end par E. (8 ans) et moi, à l’occasion de portes ouvertes dans la beta.

Le jeu a été élu meilleur jeu PC lors de la Paris Games Week 2013 (ce qui est assez remarquable pour un free-to-play).

1 réponse

  1. Stéfan dit :

    Portes ouvertes pour la beta de Mighty Quest for Epic Loot du 23 au 27 janvier !
    https://www.themightyquest.com/fr/blog/portes-ouvertes-le-clash-ultime-arrive

Réagir à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.